Index du forum
M
e
n
u

Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Les "vieilleries" électroniques.

Retourner vers Amplis, Tuners, Cd...



Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #1 par dodusman » 04 Juin 2010 à 07:51



Vous connaissez tous l’histoire du petit génie qui fabrique un proto d’ordinateur dans son garage… Les américains adorent ce genre d’histoires. Eh bien Saül B. Marantz n’a pas failli à la tradition : il a développé le prototype du Marantz 1 dans son sous-sol, l’a fait écouter à un ami, qui l’a envoyé sur le magasin Harvey, qui lui a passé commande à condition d’en fabriquer … 100. Et Saül B. l’a fait… C’était en 1953 et le début d’une courte mais superbe histoire.

Saül B. n’était même pas un électronicien chevronné et les calculs nécessaires furent faits par sa femme, diplômée de Vassar, université BCBG de la côte Est plus réputée pour ses cours de maintien que pour son niveau technique. Encore un préjugé qui s’envole…


Le Marantz 1 est une « audio consolette », en d’autres termes un préampli. Facile à deviner : il utilise des 12AX7 classiques… Et lui aussi propose un « record equalizer »

Le proto (ou plus exactement, ce qu’il en reste…) :





Le produit développé :


1) Première série
(pas d'image)

2) Deuxième série



Admirez le look de cette façade qui pose déjà les canons esthétiques Marantz et comparez la aux produits de la concurrence...





Et les specs dans la doc d'époque :



Le 1 est moins connu que le 7 et sa rareté explique sans aucun doute cela.

Après le préampli l, la numérotation des préamplis passe à 7. Pourquoi,  pourquoi  

Il y a dans l’ordre  chronologique  le 1 / 7C / 7 CR / 7P / 7T / 7 TR  

le 7C de 1960 > 1966  

6 tubes




Remarquez, les tubes horizontaux avec les composants dans le même axe ( même méthode sur le REVOX  G 36 )
On peut également changer les tubes sans ouvrir le coffret



aprés le 7T

Le prototype sans étage phono



Le très connu 7T à transistors







Pas si vite !

Avant de sortir le célèbrissime 7, Saul B nous propose un bloc mono de 40 watts (20 watts en mode triode) en 1955, baptisé le …Marantz  2.



Si Saul B. a fabriqué le 1 avec des bouts de son auto-radio et des pièces trouvées chez Harvey (selon la légende), le 2 est beaucoup plus professionnel et porte la marque de Sidney Smith…

Il s’agit d’un bon vieux push pull d’EL 34. Mais pas n’importe quelles EL34. Des Mullard ressemblant à celles-ci :



Le genre à foutre une raclée à n’importe quelle 6L6, voire à titiller des 6550 !  


Le 2 sera construit de 1956 à 1962. Aux dires de ceux qui l’ont écouté ( ce qui n’est malheureusement pas mon cas) cet ampli surpasse le 8B en sonorité.



De 3 000 à 5 000 $ en moyenne pour un bloc de 1956, même en comptant sur la rareté et le snobisme, il doit bien y avoir un bout de vrai là dedans… Et, pour avoir entendu un 8B sur des La Scala, il y a peu, ça doit être quelque chose si les blocs 2 sont encore au dessus….  



Bon, et puis si vous n’en trouvez pas, un certain Ken Shindo a sorti un ampli qui lui ressemble furieusement, vous ne trouvez pas ?



Après ce magnifique amplificateur, de 1959 > 1963  Marantz propose le modèle 5

On trouve les mêmes tube, mais disposition différente, moins sympathique.

Mono 30 W / 18 W en mode triode.



Le meilleur sinon rien. "Gottlieb Daimler"
Avatar de l’utilisateur
dodusman
Administrateur
Administrateur
Messages: 720
Inscription: 28 Mai 2010 à 19:56
Localisation: Paris XII


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #2 par dodusman » 04 Juin 2010 à 08:12

Le Marantz 7



Un de ceux qui connaissent une gloire éternelle et une ribambelle de clones ! Le pré classique des sixties avec ses 6 tubes Telefunken 12AX7 ou ECC83 et sa sonorité ronde devenue légendaire…  

Je vous renvoie à l’article de base dans "L'Audiophile" n° 21, Sept. 1981  (A vendre dans les PA de cet excellent forum)


Bon, je vais me faire tirer dessus mais je ne suis pas certain que le 7 justifie encore les prix pratiqués. La plupart des exemplaires existants se trouvent au Japon, un pays où l’audiophilie et la collectionnite sont élevées au rang d’arts (et les prix suivent) mais tout de même…

La partie phono du 7 était considérée comme un Must toutefois une confrontation avec un MX110 m’avait fait préférer le Mc. Mais ce n’est que mon avis….

Bon, disons que le Marantz 7 est une référence. Le schéma n’est pas spécialement original (hormis une certaine complexité dans la gestion bass & trebble) mais la sonorité a tellement marqué son époque que tout ce qui a suivi a été jugé à l’aune du 7.



Ce qui encourage un phénomène marketing bien connu, proposer des copies d’un appareil célèbre mais « améliorées » par une refonte du schéma, une implantation supérieure, des composants bien meilleurs, du câblage en l’air etc.. Ce qui permet à un Cayin, par exemple, de positionner son SC-6LS comme « produisant la sonorité du Marantz 7 » ...

Ou à voir d’anciens de chez Marantz proposer des modifications au motif que : « Saul Marantz recommended the substitution of new silicon-based rectifiers in place of the commonly failing selenium ones, and beefing up capacitance ». Lorsque c’est le concepteur du 7, Sidney Smith lui même, qui propose de telles modifs, il n’y a plus qu’à s’incliner (d’autant qu’ayant en parallèle à son activité d’ingénieur en chef chez Marantz, une carrière de ténor d’opéra, il connaissait la musique !)

Que penser en revanche des nombreux schémas chinois du Marantz 7 que l’on trouve sur Ebay ? Je crois que l’on en a déjà parlé quelque part sur le forum mais, a priori, les pièces proposées seraient fort éloignées du 7.

Stereophile avait testé (et descendu) la copie de VAC Audio du 7 mais VAC ne la  produit plus ni même celle du 8B d’ailleurs :



lien

N° 9

Le plus beau des MARANTZ le modèle 9 monobloc avec un doubles PP EL 34    70 watts en mode penthode

La NASA a décidé qu'une version modifiée nommée "9120" est suffisamment stable pour intégrer les stations "tracking" à travers le monde dans le cadre du programme espace Apollo.

On retrouvait ces amplis avec des JBL 4320 dans les années 1975 au Studio ACOUSTI à Paris





Voilà une des bêtes (c'est un 9R, la version dite "rackable")



Le Marantz 10B, le dernier Marantz



En 1961, la FM Stereo a deux ans et les premiers tuners dignes de ce nom se nomment Scott, Fisher, Mc, Sherwood, Dynaco… mais pas Marantz.

Cela fait désordre… Saul B sent bien qu’il n’y a pas la place pour un tuner de plus sauf à frapper fort d’emblée. Il a justement deux atouts sous la main, d’abord un p’tit technicien du nom de Sequerra, ensuite un design à damner le client moyen. Mais en attendant, que faire ?

Adapter une façade Marantz dans le style du 7 sur un tuner Fisher. Fallait oser. Saul B l’a fait :



Le tuner est un Fisher 101 R comme celui-ci avec une façade vendue par Marantz pour « matcher » avec le 7



Bon, mais tout ceci n’empêche pas la réalisation du « Model 10 » qui sort en 1963 :



Mais Saul B a un petit problème sur la ligne de fabrication avec le 10. Les équipements de soudure employés magnétisent le chassis et empêche le maintien du bon alignement du tuner. Le 10B prend la relève avec une technique de fabrication différente.



Et c’est le carton. Le 10B est un « instant classic » avec son oscilloscope (qui deviendra une caractéristique des futurs Marantz) et son silence entre les stations ce qui est particulièrement apprécié aux uhèsses où les difficultés de réception sont connues.



Vendu 650 $, le 10B est outrageusement plus cher qu’un McIntosh MR71 ! Mais il est également meilleur. La messe est dite.



Le 10B sera construit de 1965 à 1969. Saul B ayant vendu Marantz en 1964 au japonais Superscope, le 10B est THE dernier Marantz. (Je ne compte pas dans la liste les premiers receivers à transistors comme le 18 ).


Le 10B se trouve aux alentours de 2 500 à 3500 $ selon l’état…
Le meilleur sinon rien. "Gottlieb Daimler"
Avatar de l’utilisateur
dodusman
Administrateur
Administrateur
Messages: 720
Inscription: 28 Mai 2010 à 19:56
Localisation: Paris XII


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #3 par dodusman » 17 Juin 2010 à 08:39

THE FISHER

Nous allons continuer notre petit tour de l’électronique américaine, prestigieuse ou non par une marque parfois décriée et parfois portée aux nues dans le plus pur style hifiesque qui fait notre joie…
J’ai nommé The Fisher ou Fisher comme tout le monde dit…
Avec le célèbre « stereo beam » de ses tuners ou receivers :



Avery Fisher a fondé la firme qui porte son nom en 1945. Au départ, elle s’appelait en fait Fisher Radio Corporation et elle fabriquait surtout … des radios !  

Le père Avery est réputé avoir inventé le premier ampli à transistors et le premier phono avec radio incorporée et, après avoir fait fortune avec ses produits basiques, il lança Philarmonic Radio. Beaucoup plus ambitieuse, Philarmonic proposa des radios à tubes d’ excellente qualité :



Après avoir revendu Philarmonic, Avery fonda Fisher Radio et se lança dans l’aventure des amplis et préamplis à tubes mais ce qui constitua sa renommée provient de son premier métier  : la captation des ondes.



Le Tuner R30-S



Le Receiver TA-500 avec 2 x 6L6CG
Pour parvenir ensuite à ce qui fit sa gloire : le tuner 400 et les big  receivers (ampli-tuner en french) de  la célèbre gamme 400, 500 et 800, B et C.



Le tuner 400, le premier avec multiplex incorporé (Correction, c'est le receiver 400, pardonnez moi, c'est l'âge. Bon, je vais prendre ma bouillie et je rentre à l'hospice...)



Le Receiver 800 C qui embarque 4 x 7591 et qui mérite un prochain post à lui tout seul

Bof, trois ou quatre marques ont du sortir des tuner multiplex entre 1961 et 1962 !

On va pas chipoter sur deux ou trois mois !  

Voici le tuner 200B, le 400 a la même allure extérieure...



Le receiver Fisher 800,  800 B & 800 C

Le 800 a été commercialisé entre 1961 et 1965 avec quelques variantes. Il fait partie d’une série mythique aux uhèsses avec le 500 C et le 400 déjà mentionnés : “Les Fisher Kings”



Les Fisher Kings : respectivement 800 C ; 500 C et 400


Au début des années soixante, Fisher est le plus gros constructeur de Hi Fi et cette série avec son look champagne élégant va constituer le must pour la plupart des audiophiles. Au fur et à mesure, la gamme va se simplifier en termes de construction mais la qualité des tuners ira s’amplifiant avec le 400 et surtout le 500 C en 1964…



Le 500 C

Le 800 B est sorti en 1962. Ne vous y trompez pas, c’était du lourd et cela coûtait bonbon : 430 $ de l’époque ( lorsque le MC 275 était proposé à 445 $ !). Le 800 C (ci dessous) reprend le look du 500 C et sort en 1964 :



Pas moins de 22 tubes composent cette bestiole :

Tube   Type   Function

V1  6AQ8  FM RF amp, oscillator/mixer
V2  6AU6  FM 1st IF amp
V3  6AU6  FM 2nd IF amp
V4  6AU6  FM limiter
V5  6BA6  AM RF amp
V6  6BE6  AM converter
V7  6EQ7  AM IF/detector
V8  EM84A  AM tuning eye
V9  EM84A  FM tuning eye
V10  12AX7  Channel A phono preamp
V11  12AX7  Channel B phono preamp
V12  12AX7  Channel A tone control amp
V13  12AX7  Channel B tone control amp
V14  12AX7  Channel A voltage amp/phase inverter
V15  12AX7  Channel B voltage amp/phase inverter
V16  7591  Channel B power amplifier
V17  7591  Channel B power amplifier
V18  7591  Channel A power amplifier
V19  7591  Channel A power amplifier
V20  12AT7  Low pass and 19KC amp
V21  12AX7  38K synch oscillator
V22  12AX7  Audio amplifier



Mais ce sont les quatre 7591 qui font tout le charme du 800 (et du 500) et, pour un peu, on le tournerait pour n’avoir qu’elles en vision…

Et le son ? A ch…. A fuir, à éviter. Si vous avez un 800, débarassez vous-en chez Alleuze Inc…  

Bon ,sérieusement, c'est du vintage de chez vintage, ne vous attendez pas à des basses nettes, “punchies” et définies au scalpel (c’est semble t’il mieux sur le 500) mais pour ce qui est de l’équilibre tonal, y’en a encore plus d’un qui pourrait aller se rhabiller…
Le meilleur sinon rien. "Gottlieb Daimler"
Avatar de l’utilisateur
dodusman
Administrateur
Administrateur
Messages: 720
Inscription: 28 Mai 2010 à 19:56
Localisation: Paris XII


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #4 par dodusman » 17 Juin 2010 à 15:32

Avant d’avoir un fonds de nature documentaire, voici quelques amplis FISHER







Ampli mono avec son alimentation



Modèle 30



Modèle 50



Modèle 50 préampli



Modèle 80 préampli



Modèle 90 préampli



Je n’ai pas les caractéristiques, ni les dates de production  de ces appareils. :-X

Le receiver 400, le dernier des « Fisher Kings »

Bon, puisqu’il y un 400 en vente sur Ebay (voir plus haut), cela vaut-il la peine d’envisager un achat de ce genre ?

Oui, si vous êtes prêt à faire un minimum d’investissement. Vendu 329,50 $ en 1963, le 400 n’était tout de même pas un appareil de bas de gamme.



C’était, certes, une version simplifiée du 500 C mais très complète en termes d’usage. La différence principale résidait en l’utilisation des pentodes 7868 en lieu et place des 7591 et le circuit simplifié permettait au 400 d’offrir un son jugé plus « clair » à l’époque…

Technical specifications

   * Tube Stereo receiver in Push-Pull configuration
   * Power: aprox. 25 watts/channel
   * Class: AB
   * Power tubes: Sylvania 7868 pentodes (x4)
   * Preamplifier tubes: 12AX7 (x12)
   * Tuner section tubes: 6HA5, 6AB4, 6HS6, 6AU6 (x2)
   * Tuning tube (magic eye): EM84A
   * FM section: "Golden Syncrode" with nuvistror
   * Year: built between 1964 and 1968
 


L’avantage d’acheter un 400 en France, c’est que l’on peut a priori penser que le de-emphasis du tuner est aux normes européennes ( 50 us et non 75) sinon il faudra changer les résistances R 222 et R 223 ( de 27 k à 4,7 k). Reste le travail classique cher à Caneton, les capas à changer, idem le machin au selenium dont on a déjà parlé pour Marantz et prévoir une sécurité genre fusibles pour les 7868 qui sont rares et donc… chères. Bravo, votre niveau en économie s’élève…


Après un petit rodage vous lui trouverez un joli boîtier en noyer, vous le brancherez sur des Kef et, hop :



Le bonheur, c’est simple comme un Fisher…
Le meilleur sinon rien. "Gottlieb Daimler"
Avatar de l’utilisateur
dodusman
Administrateur
Administrateur
Messages: 720
Inscription: 28 Mai 2010 à 19:56
Localisation: Paris XII


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #5 par dodusman » 17 Juin 2010 à 15:52

Image

Bon, depuis le temps qu’on vous bassine avec McIntosh, il faut bien qu’on vous en montre quelques uns et pas des plus courants.

Pour ceux qui ne le connaisse pas encore (c’est difficile à croire…) THE site incontournable :
http://www.roger-russell.com/

Alors on va commencer avec les ancêtres :



1951 le bloc mono 20 W-2
20 watts. 2 x 6V6GT



1951 le bloc mono 50 W-2 et son alimentation séparée P30-2
50 watts. 2 x 6L6G



1953 le bloc mono A-116
30 watts. 2 x 6BG6

J’en ai vu partir pour 500 € en 2005…

Evidemment, c’est un look plutôt industriel et certains n’ont pas hésité à “l’embellir” comme
la paire que Benny1benny a longtemps essayé de vendre sur son site :



Avec le 20 W-2 et le 50 W-2, vous étiez obligés d’utiliser un préampli mono tel le AE-2



Celui-ci se trouve dans un coffret en bois qui n'est pas d'origine.


Le A-116, lui, est à l’origine de deux produits radicalement différents :


Le A-120 à usage industriel.  

2 x 6550. Plutôt rare, voici l’exemplaire n° 24 :



Si, si, c’est bien un Mc :



Et en 1954, le Mc 30, le premier de la légende…



30 watts. 2 x 1614 Les premiers sortis s’appelaient encore A-116B et n’avaient pas le célèbre logo gothique…



Puis sortira le kit baptisé Mac Kit 30 (plus tard, en 1960) :



Et celui que nous connaissons (de 1954 à 1962)  :



N’espérez pas en trouver une paire en parfait état à moins de 3 000 €…

Les préamplis C104 et C108 accompagnent les A-116 et MC 30. Leur réputation n’a pas traversé l’Atlantique et j’avoue ne les avoir jamais entendus….



Le C8 qui sort en 1955, puis le C8S (S pour Stereo) qui sort en 1958 sont, en revanche, plus réputés.



Ici le C8 est en haut et le C8S en bas (avec ses boutons dédoublés). Très appréciés pour leur correcteurs qui permettent d’adapter les courbes d’un disque à l’autre, on en trouve de temps en temps sur Ebay à des prix très inférieurs à ceux auxquels sont proposés leurs descendants. Benny1benny, par exemple, offre actuellement un C8 S pour 650 €…

Image

Une star apparaît en 1955. Selon les habitudes du marché de la Hi Fi de l’époque, un appareil à succès se doit d’être décliné et donc sort… le MC 60 (la version « public » du A-120 et dont le « vrai » nom est A-121, ce qui est moins « glamour »…   )



60 watts. 2 x 6550.


Encore une légende et très, très difficile à trouver en bon état, les 60 ayant un passé tumultueux de baroudeurs : concerts, studios, régies, salles de projection, radios, discothèques… Ils ont tout fait.

En état moyen, voire moyen, très moyen, on en trouve entre 1 000 et 1500 $…



C’est le cas de celui-ci qui est en vente actuellement sur Ebay US. Mais n’oubliez pas que le Surface Mail n’existe plus et que les coûts d’envoi varient de 200 à 500 $ selon les vendeurs….

Le C20 apparaît en 1959. C’est le premier d’une longue lignée de préamplis à l’esthétique intemporelle :



Ici, un C20 de la première série (vendu 1 595 $ sur Ebay US en avril 2006)



Là, un C20 dernier sorti et proposé par Benny1benny à 1955 €, également en 2006. Le C20 n’est pas aussi réputé que le C22 mais conserve sa cote…



En 1960, sort le premier intégré à tubes proposé par McIntosh, le MC 240 :



2 x 40 watts. 4 x 6L6GC

Très réussi esthétiquement, il a connu un franc succès et se trouve assez facilement sur le marché entre 1 200 et 2 500 $, voire plus en fonction de l’état :



Celui-ci en état exceptionnel a été disputé jusqu’à 2 600 $ (Ebay US, janvier 2003)
Le meilleur sinon rien. "Gottlieb Daimler"
Avatar de l’utilisateur
dodusman
Administrateur
Administrateur
Messages: 720
Inscription: 28 Mai 2010 à 19:56
Localisation: Paris XII


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #6 par dodusman » 17 Juin 2010 à 17:15

En 1957 sort le premier tuner de McIntosh, le MR 55 qui capte AM et FM et est  mono :



En 1959, le MR55A est une simple amélioration du susdit

En 1960 sortent le rare MR66 qui est encore double bande AM-FM mais stéréo (avec multiplex)



et l’également apprécié MR65 qui, lui , est uniquement FM et mono.



En 1961 sortent plusieurs stars : d’abord le C11, le petit frère du C22 à venir :



Il est généralement plus coté que le C20 et tourne entre 1 200 à 2 000 $ selon l’état.
 
Puis l’excellent MC 225 dont il a déjà été question :



Celui-ci est parti pour 1 350 € en juin dernier sur Ebay De… (Dommage pour JP !)


Le bloc mono MC 75 qui a fait l’objet d’un shoot out récent de la part de Jazzouf



Comme le MC 60, le 75 est un baroudeur et se trouve parfois en triste état comme celui-ci, parti à 1 525 $ en début de mois sur Ebay US



Preuve de leur versatilité, les MC 60 et MC 75 ont tous deux connus une version militaire. Voici la version militaire du MC 75, le MI 75 :



Et enfin l’ultra célèbre et célébré MC 275, le vintage des vintage…



C’est le plus beau, celui qui marche sur l’eau, l’unique appareil encore construit plus de quarante ans après son apparition (avec quelques différences toutefois…)


Vous avez probablement plus de chances de trouver un « Commemo » (sorti en 1993) qu’un vrai de vrai :



Mais s’il est dans l’état de celui-là, vous auriez tort de vous en priver…

STROMBERG-CARLSON

J’ai un faible pour cette marque qui était une filiale de General Dynamics, et, de ce fait, habituée aux montages « militaires »
 
Voici un AP 50 de 1952, c’est un bloc mono qui utilise un push-pull parallèle de 6L6 en sortie :



Ici, c’est le AP 55 (début 1960) évolution de l’AP 50 avec 4 6L6G, presque en classe A…





Ce genre d’ampli a beaucoup servi dans les salles de cinéma et fait l’objet de recherches acharnées par les amateurs US de Home Cinema car il se trouve à bien meilleur marché (quoi que…) que les habituels Mc, Western Electric, Altec etc.


Voici également l’avis que l’on trouve sur le site d’un audiophile bien connu de certains ici :

STROMBERG-CARLSON AP 55 MONO BLOCKS- This is probably the finest vintage pentode amplifier I've ever heard. It uses four 6L6 outputs tubes, a 6SN7 input tube (see below!), a 6N7 driver, plus three 5Y3 rectifiers. It was also highly modified:

1. Better coupling caps and resistors
2. Power Supply caps changed to all polypropylene
3. Volume pot removed
4. Speaker binding posts/RCA female replaced with modern equivalents
5. Internal wiring replaced with Coincident interconnect cable
6. IEC jack installed for utilizing a modern power cord
7. "Roll-off" circuit removed.

The amplifiers, on the latest Coincident Total Victory II, which are both highly sensitive and an easy high-impedance load, were unusually clean, dynamic, transparent, immediate and captured both the frequency extremes. They had virtually none of the typical "tube sound" of most vintage tube amps; slow, overly warm, loose and weak bass, rolled-off highs etc.

CAVEAT- The input tube, a 6SN7, is highly critical to the performance of this amplifier. In fact, I've never heard, in more than 30 years of comparisons, one tube make such a huge difference in sound quality. We used two high quality 6SN7 NOS tubes; GE and Sylvania. The Sylvania was far superior, to the point where the amplifier was, literally, totally transformed; meaning it actually sounded like a different amplifier. My two fellow listeners agreed with this assessment.

http://www.high-endaudio.com/RC-Vintage.html
Le meilleur sinon rien. "Gottlieb Daimler"
Avatar de l’utilisateur
dodusman
Administrateur
Administrateur
Messages: 720
Inscription: 28 Mai 2010 à 19:56
Localisation: Paris XII


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #7 par dodusman » 17 Juin 2010 à 17:26

KLANGFILM


Combien d’entre nous, baby boomers nostalgiques, élevés dès le sein aux westerns en technicolor, peplums épiques et autres polars poisseux, versent encore une larme lorsqu’une salle de cinéma ferme ?

Homme de peu de reconnaissance que nous sommes ! Certains d’entre vous, paladins anonymes, ont cependant su récupérer les empilements de blocs mono Western Electric du Pathé Wepler ou les pavillons Altec du Dragon (dans la rue éponyme) et se sont concoctées des salles de cinoche maison avant la mode du HC (que même la grenouille s’y colle, c’est dire si c’est tendance).


Oui da mais saviez-vous qu’une filiale de Siemens équipait un bien plus grand nombre de salle en France ?

Que cette filiale nommée Klangfilm (fondée en 1928 ) a produit  l’équivalent européen de tout ce qu’a pu produire l’industrie américaine et que nombre de malades recherchent encore fiévreusement de par le monde tout ce qui porte le logo à commencer par les pavillons, les haut-parleurs ou les célèbres Euronor ou Eurodyn :


Euronor



La seule capable de faire blémir le hell chauve, usage professionnel uniquement bien que certains furieux ait pu envisager des installs en HC :



Eurodyn



Les « eurodyn » montées en baffle plan.  Pour être honnête,  ça ne donne guère de basses ou d’aigus mais que c’est beau à entendre…  


Aujourd’hui nous aborderons la série KLV spécialement développée pour les « Eurodyn », tous ces amplis étaient montés en rack, généralement dans la salle de projection :

1945  KLV 401



Appareil très réputé pour la qualité des composants malgré la pénurie d’après guerre, il utilisait un PP d’EL12 en mode triode en sortie

1950  KLV 402



1954  KLV 502



Le top, les tubes sont des EL34.

Si vous êtes sages, je vous parlerais des pré-amplis, amplis et tuners de la série 6SELA…

Mais pour les impatients qui voudraient déflorer le sujet, un seul site possible :
KlangFilm


RCA


RCA MI-12182


Tiens, continuons dans le genre amplis pour le cinéma qui se balade sur Ebay US avec cet appareil qu’on peut dater de 1944 et qui a probablement magnifié la voix de Lauren Bacall dans le « Port de l’Angoisse »…
 
Si vous le trouvez dans cet état, ça vaut dans les 150 $, voire  moins



Mais nettement plus si 1) il y en a une paire et 2) en « pristine condition »…



C’est un bloc mono composé d’un PP de 6146 et qui délivre 70 watts. Intéressant, non ?



Les tubes sont : 1x 12AU7, 1x 12AT7 (black-plate), 2x 6146 (RCA black-plate), 2x OC3 (RCA),  1x 5R4.

Je n’ai pas de photos dans le noir mais la lumière violette des OC3 est magique !

Vous noterez que vous avez le choix en termes d’impédance :



Et si un gourou rencontré sur Audiokarma vous explique comment les modifier pour y adapter des 6550 Tungsol, alors là…. The Sky, the limit ! ! !

Le meilleur sinon rien. "Gottlieb Daimler"
Avatar de l’utilisateur
dodusman
Administrateur
Administrateur
Messages: 720
Inscription: 28 Mai 2010 à 19:56
Localisation: Paris XII


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #8 par dodusman » 22 Juin 2010 à 06:25

Alexander M. Poniatoff Excellence. Ampex





Compagnie fonder en 1944, est à l’origine de toute la Hight Fidelity aux USA.
Ampex, Magnecordeur, 3M, Scully étaient des fabricants de magnétophone qui équipaient tous les studios de l’époque.
Ampex la plus connue, fabriquait des machines de studio, mais également des  
magnétophones portatifs, d’excellente qualité sans les quels les producteurs



Norman Granz



George Avakian



et l’ingénieur Val Valentin, n’auraient pas pu produire les disques de jazz effectuer au Village Vaunguard, au festival de New Port etc.





Ampex n’a pas construit que des produits audio, mais également des bandes magnétiques, la fameuse « Grand Master 456 »



grande concurrente de la 3M, mais aussi la première génération de magnétoscope VR 2000



Cette machine était tellement rependue dans les studios vidéo, que le terme « Ampexer »est devenu générique.



Ampex  AG 440 en valise



Ampex  AG 315 en valise



Pré-ampli



Amplificateur




Ampex console avec tuner





Le meilleur sinon rien. "Gottlieb Daimler"
Avatar de l’utilisateur
dodusman
Administrateur
Administrateur
Messages: 720
Inscription: 28 Mai 2010 à 19:56
Localisation: Paris XII


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #9 par Alleuze » 09 Nov 2010 à 16:18

Fairchild




Le hasard fait bien les choses, en musardant sur Ebay US je tombe sur cet ultra rare paire de Fairchild 620 :
http://cgi.ebay.com/FAIRCHILD-AMPLIFIER ... 256wt_1139


Belle occasion pour vous parler de quelques électroniques fabriquées par Fairchild dans les années 50 et devenues cultes depuis.

Fairchild 255
Image
Bloc mono qui utilise des 6L6


Fairchild 260
Image
Circa 1955, bloc mono également


Fairchild 248
Image
Image
L’art de faire un pré stereo avec deux prés mono 245 et un boitier de liaison 247 (pratique déjà vue avec Marantz)

Fairchild 620
Image
Image
PP de 2A3 ou de 300B, belle bête, non ?


Fairchild est bien oublié maintenant (sauf pour les semi conducteurs) mais on trouvait encore des platines de la marque au milieu des années 60.
Image
Image

En revanche les amplis ci-dessus sont maintenant devenus quasi cultes et donc très recherchés ce qui n’étonnera personne…
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
500 watts
500 watts
Messages: 7138
Inscription: 03 Juil 2010 à 08:57


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #10 par pdobdob » 11 Nov 2010 à 00:57

Petit tour des marques américaines  (suite)
Western Electric
Image CICERO
Western Electric
La Western Electric est un important centre de recherche et de fabrication de matériel téléphonique
situé à Cicero, dans la banlieue ouest de Chicago.

Cette usine, fut en activité de 1904 à 1984, appartenait à la Western Electric CompanyImage filiale industrielle de
l'American Bell Telephone CompanyImagedevenue plus tard
American Telegraph and Telephone Company ou AT&TImage



Western Electric
n’a pas fabriqué que des téléphones,Image
c’est l’inventeur de la célèbre triode à chauffage direct, notre fameuse "300B"Image ImageImage

Petite histoire illustrée d’une triode.....
Image Image
Image Image
Image

& les amplis qui vont avec
Image Image Image Image
Image 46C front
Image 46C int
Image 43A
& les Horns ImageImageImage

Image Le KS 16608-LE   12 watts
Image
Image
Image
Remarquez ce magnifique câblage ou les composants ne sont pas souder mais visser, très professionnel.

Une page d’humour.................
Image
En 1920 les enregistreurs et les reproducteurs « Gramophone » étaient purement mécanique, et en 1924 avec une nouvelle technologie, la Western Electric Company  développe avec sa filiale WESTREXun graveur électromagnétique précède d’un amplificateur c’est de début de la hi-fi.
Image graveur mono 2B Image
Image
De 1932 à 1936, la Bell Lab Image procède en parallèle avec EMI aux premières expériences de stéréophonie avec Stockovski et l'orchestre de Philadelphie.
Avec la gravure stéréo 45/45, la gravure latérale correspondant à la somme des deux canaux stéréophoniques, et la gravure verticale à la différence entre ces signaux. Image
graveur stéréo 3C

La Western a été obligée après la guerre, au titre de la loi anti-trust, à se débarrasser de certaines de ses filiales, telles que Altec, Peerless, Maclntosh, etc.

WESTREX a fabriqué également des enceintes acoustiques, avec de très beau haut-parleur.
Image
Le WE2080 A
Image

Pub............Image
Une magnifique collection d’amplificateurs ou l’on reconnaît les KS 16608-LE
Image
La légende continue........
Voici le nouveau bloc mono de la "Western Electric" le « 97A » qui met en œuvre huit triodes 300B avec comme driver des 6SN
Image
Il existe également un préampli «116-C »riaa, le «117-B » line, & « 20-C »l'alimentation.

Pierre.
On ne peut savoir à la fois exactement quand ça va foirer où ça va foirer et pourquoi ça va foirer.
Avatar de l’utilisateur
pdobdob
Animateur
Animateur
Messages: 2144
Inscription: 21 Oct 2010 à 22:30
Localisation: 48°50'51.35''N / 2°19'35.35''E


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #11 par Alleuze » 21 Jan 2011 à 14:32

Schulmerich, dual mono sous licence Western Electric



Image

Un plus que rare ampli de cinéma de la grande époque. Celui-ci date de 1950 et a été fabriqué par Schulmerich Electronics, Inc. de Sellersville, Pennsylvania sous licence AT&T and Western Electric.

Image


C’est ce qu’on peut estimer le plus proche d’un Western Electric Stereo, appareil mythique s’il en est au demeurant introuvable sinon à des prix stratosphériques.

Ce Schulmerich est donc un double bloc mono avec un pré ce qui en fait un intégré.

Image
Image

Les tubes sont (par bloc) 1 x 5U4, 2x 6L6, 1 6SN7GT, 1 x 6SJ7.
La section pré aligne 3 x 6SJ7 et 2 x 6SN7FT
Les gros transfos sont des Thordarson 92R21, les transfos de sortie sont marqués 149 2 sans marque de fabrique.


Apparemment, le circuit n'a pas été revampé

Image
Image
Image

L’ampli est équipé d’une cage avec deux rangs de terminaux qui commandent jusqu’à dix HPs
Image
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
500 watts
500 watts
Messages: 7138
Inscription: 03 Juil 2010 à 08:57


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #12 par Bruno D » 21 Jan 2011 à 16:30

Je préfère et de loin l'esthétique des amplis Gotham présentés dans une autre filière et qui sont d'une autre qualité, mais ceux-là sont étonnants par la densité de composants, le constructeur à cherché à faire un appareil d'une taille raisonnable malgré la stéréophonie et les réglages de tonalité .
La remise en service de ces engins ne doit pas être facile vu la quantité impressionnante de condensateurs chimiques !
Je crois bien qu'ils sont protégés par des tubes cartonnés, j'ai eu entre les mains quelques modèles de ce genre .
Le câblage est propre et semble effectivement d'origine vu les composants et les touches de vernis sur les soudures .
Avatar de l’utilisateur
Bruno D
100 watts
100 watts
Messages: 2280
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:11
Localisation: Fréjus


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #13 par Bruno D » 22 Jan 2011 à 12:53

pdobdob » 11 Nov 2010, 01:57 a écrit:[size=4]Petit tour des marques américaines  (suite)



Les premières triodes issues de l'invention de Lee de Forest, VT 1 et 2 dont on a ici de belles photos ont déjà un culot 4 broches très proche de celui de la VT 4 qui est aussi un tube très ancien, comme on peut le voir sur cet ampli WE 43 A .

La disposition des quatre tubes sur le devant est surprenante, pour quelles raisons ?
Mettre en valeur ces tubes ? Une facilité de maintenance ?
Avatar de l’utilisateur
Bruno D
100 watts
100 watts
Messages: 2280
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:11
Localisation: Fréjus


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #14 par Valère » 21 Avr 2011 à 09:23

Bonjour à tous, je possède un Marantz model 2. J'en cherche bien-sûr un deuxième.
Vous avez tout à fait le droit de me faire un signe s'il y en avait un qui passait sous votre nez.   :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Valère
1 watt
1 watt
Messages: 45
Inscription: 16 Fév 2011 à 18:28


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #15 par pdobdob » 21 Aoû 2011 à 15:36

La Western Electric a été obligée après la guerre, au titre de la loi anti-trust, à se débarrasser de certaines de ses filiales, telles que Altec, Peerless, Maclntosh, etc.



IPC


   Image

Altec Peerless Western Electric
 :arrowr:  pré-ampli audio dédié au cinéma qui utilise deux tubes 6JT, l’alimentation était séparé.

Image

Image

Image

Image




IPC



Western Electric  :arrowr:  am 1027

Image une 5R4, deux 6SL7, deux 6L6.

Image

Image




IPC



Western Electric Altec  :arrowr:  Single Ended tube amplifiers.


Image

Image

Image

A suivre.

Pierre.
On ne peut savoir à la fois exactement quand ça va foirer où ça va foirer et pourquoi ça va foirer.
Avatar de l’utilisateur
pdobdob
Animateur
Animateur
Messages: 2144
Inscription: 21 Oct 2010 à 22:30
Localisation: 48°50'51.35''N / 2°19'35.35''E


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #16 par tony2 » 26 Mar 2013 à 11:14

Superbe post, très instructif et photos magnifiques à regarder.
J'ai l'impression que ces époques reflètent un certain profit de la vie que nous perdons au fil du temps qui passe.
Même dans ma génération (30 35 ans) je ne connais personne atour de moi qui possède autre chose qu'un un lecteur mp3 .
Je suis persuadé que la population s'adapte aussi à ce que propose les industriels, qui eux vont au plus simple pour maximiser les marges.....
J'espere que tout ceci changera bientot  :tongue:
Avatar de l’utilisateur
tony2
10 watts
10 watts
Messages: 362
Inscription: 28 Oct 2010 à 22:04
Localisation: Toulouse


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #17 par Alleuze » 26 Mar 2013 à 11:48

Tu fais bien d'en parler, il y a longtemps que je n'ai pas posté ici !  :cool:

Ce gros flemmard de pdobdob n'assure également plus. Je ne parle même pas des autres...
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
500 watts
500 watts
Messages: 7138
Inscription: 03 Juil 2010 à 08:57


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #18 par jazzouf » 26 Mar 2013 à 15:31

Un vrai plaisir ....! :biggrin:
Je vais changer les tablettes en bois et les remplacer par des tablettes en lave au pouvoir absorbant bien supérieur .La meilleure serait celle de l ' Etna ( 3345 mètres) , mais d' aucuns lui préfèrent celle du Popocatépetl ( 5452 mètres ...quand même )
Avatar de l’utilisateur
jazzouf
100 watts
100 watts
Messages: 3596
Inscription: 25 Oct 2010 à 17:15
Localisation: choucroute avec knacks , kougelhopf , Gewürtztraminer


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #19 par pdobdob » 26 Mar 2013 à 18:08

Alleuze » 26 Mar 2013 11:48 a écrit:Ce gros flemmard de pdobdob n'assure également plus. Je ne parle même pas des autres...



Vu :evil:

Maintenant que je suis à la retraite je n’ai plus assez de temps… :cheesygrin:

Pierre
On ne peut savoir à la fois exactement quand ça va foirer où ça va foirer et pourquoi ça va foirer.
Avatar de l’utilisateur
pdobdob
Animateur
Animateur
Messages: 2144
Inscription: 21 Oct 2010 à 22:30
Localisation: 48°50'51.35''N / 2°19'35.35''E


Re: Petit tour des marques américaines (par Alleuze)

Message #20 par pdobdob » 04 Avr 2013 à 21:38

PUB...

Image
On ne peut savoir à la fois exactement quand ça va foirer où ça va foirer et pourquoi ça va foirer.
Avatar de l’utilisateur
pdobdob
Animateur
Animateur
Messages: 2144
Inscription: 21 Oct 2010 à 22:30
Localisation: 48°50'51.35''N / 2°19'35.35''E


Suivante

Retourner vers Amplis, Tuners, Cd...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité