Index du forum
M
e
n
u

Les amplis de légende (par Alleuze)

Les "vieilleries" électroniques.

Retourner vers Amplis, Tuners, Cd...



Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #1 par dodusman » 04 Juin 2010 à 06:18

message de Alleuze
Les amplis de légende

Il se dit dans certains cercles autorisés que l’industrie électronique n’a produit, en tout et pour tout que cinq amplis à tubes de légende…

C’est faux bien sûr, mais les cercles en question étant pour la plupart américains, il y a fort à parier que les amplis suivants seraient cités :

le Marantz 8B



Une légende en soi. Les 2 x 35 watts les plus doux qu’on puisse imaginer, la référence à laquelle on juge tous les autres amplis…

le McIntosh MC225



Le grand regret du tôlier, mon rêve de toujours avec les enceintes qui vont bien, soyeux et puissant…

Fabriqué entre 1961 et 1967, le MC225 n’était pas le plus puissant (25 watts par canal en stereo) mais assurément le plus musical…

le Dynaco ST70



L’ampli DIY par excellence, 300 000 exemplaires, le début de l’extase pour beaucoup, 2 x 35 watts et dans les 500 euros sur Ebay…

Magnavox avec des tubes 6BQ5



Beaucoup moins connu, assez rare sans être introuvable,  cherchez un Single Ended 135 sur Ebay…

le Scott 280



Un monstre. Imaginez un peu, un bloc mono, 4 EL34 délivrant 72 watts fabriqué entre 1957 et 1959 Plus rare que le rarissime Marantz 9…

Bon, mais il n’y eut pas que des américains pour fabriquer des amplis à tubes dignes d’être rappelés à nos mémoires…

Le LEAK TL/12



La firme britannique LEAK produisit dès 1945 un ampli avec un taux de distorsion inférieur à 0,1%, le LEAK 15 « point one » qui utilisait des KT66 en mode triode…

Le TL/12, sorti en 1948, lui était encore supérieur en termes de specs mais surtout à l’oreille. Il s’en vendit des centaines aux stations de radio, aux laboratoires et surtout, aux premiers amateurs de Hi Fi.

Le schéma Williamson

On devrait parler de « plan » Williamson comme pour un voilier !

Le schéma ou circuit Williamson fut publié dans un article de Wireless World Magazine en 1947 et devint très vite une formidable référence pour nombre d’amplis anglais construits ensuite… (Le Hiraga ou l’Anzaï de l’époque, en quelque sorte… ). Il était caractérisé par un soin particulier apporté aux transfos de sortie et l'usage de KT66 (tube créé par GEC où officiait Williamson) en mode triode.

Il n’y a pas de marques Williamson, les amplis sont construits par des amateurs ou des boites commerciales en référence au design « Williamson » (mais certains « oublient » de le signaler…).  

Voici un bon exemple par Goodsell :



Le Mullard 5-10

Afin de lancer commercialement leur nouveaux tubes à 9 broches EZ80, EF86 et surtout EL84, la firme anglo-hollandaise Mullard a sorti en 1954 un bloc mono qui devint célèbre, le Mullard 5-10. Le schéma comprenait deux EL84 en push-pull et utilisait des transfos Partridge.



" The amplifier featured five tubes and an output of 10 watts - hence '5-10'. Of those tubes, one was a diode-rectifier (an EZ80), one was a pre-amplifier pentode EF86 and one a double-triode ECC83 as phase-splitter. The power amplification was handled by a pair of EL84 working in push-pull configuration.  

The frequency response of the circuit was from 40Hz to 20,000Hz with less than 0.2% THD."
article d'origine

Le QUAD II

Faut-il encore le présenter ?


Sorti en 1953 et élevé au statut d’icône par les britanniques, le Quad II est caractéristique de l’originalité de Peter Walker, son concepteur, avec des pentodes EF86 en étage d’entrée et des cathodes KT66 en sortie pour une puissance de 15watts…

On ne compte plus les bidouillages pour « améliorer » le II, on lui flanque des KT88, des KT90…, Et même Quad a sorti en 2000 un revamping du II et du 22 (le II était conçu pour être accouplé au préampli Quad 22 qui commence à dater un chouia) avec une puissance de 40 watts…



A suivre...
Le meilleur sinon rien. "Gottlieb Daimler"
Avatar de l’utilisateur
dodusman
Administrateur
Administrateur
Messages: 720
Inscription: 28 Mai 2010 à 19:56
Localisation: Paris XII


Re: Le coin du collectionneur

Message #2 par dodusman » 04 Juin 2010 à 06:40

message de Alleuze

Amplis de légende (suite)

Bon mais, et les français me direz-vous ?

Peut-on parler d’ampli de légende français en dehors de l’Hexagone ? Comme le disait Stasis quelque part, les technologies françaises sont en général peu prisées à l’étranger cf Secam, Concorde, Minitel etc.

Je crois qu’on peut quand même mentionner trois appareils :

Le Hitone H300




On l’appelait le gros Hitone à lampes. On le voyait un peu comme « notre » McIntosh. Il était abordable (enfin, relativement abordable)  mais dans les années soixante il représentait l’archétype de l’ampli HiFi de très haute qualité.

C’était un double Push-pull de 7591 avec  6  ECC83 en préamplification et ça sortait 2 x 30 watts (énorme pour l’époque)…

Le Lectron JH50



La création hyper célèbre de Jean Hiraga. L’exception qui confirme la règle car il me semble plus connu à l’étranger qu’en France. D’ailleurs, c’est le JH30 qui eut l’honneur d’un article par le maître soi même dans l’Audiophile. Encore un push pull d’EL34.  J’ai hésité à le mettre car il n’est pas si vieux pour être vintage, il fait même plutôt partie du « revival » du tube…

Le Verdier 220



Là, c’est de la 6L6 qui est utilisée. Très apprécié en Italie…




Bien sûr, vous allez me dire : et Filson ?… et Cabasse, ?…. et Esart ?… et Merlaud  ?.... et Cibot ?….voire et Ducretet ?….

Oui da, et surtout Jadis ! Ou Audion, voire Cochet qui en énerve plus d’un sur le forum…  

Bon, pour le moment, on fait dans la légende, alors on oubliera les premiers cités et on considèrera que Jadis est lui aussi trop récent et on s’arrêtera là pour les froggies….

je crois qu'on peut présenter le top du

DIY de légende avec les kits Dynaco modifiés par.... Audio Research !

le ST-70 C2



Je ne sais pas s'il y eut un C1, bricolé dans un coin de labo mais le ST70-C2 fut bel et bien  

présenté à la vente sous la marque "Electronic Industries Division/Peploe Inc. Minneapolis, Minnesota"



Le kit était proposé pour 4 x EL34, 2 x ECC83, 4 x 6FQ7 ou  6CG7, 1 x 5AR4

L'Audio Research ST-70 C3



Celui-ci, en revanche, fut vendu sous la marque Audio Research. Il n’avait plus que le chassis et les transfos du Dynaco original.



Il était proposé avec 4 x 6L6, 4  x 6CG7, 3 x 12AX7



A suivre…
Le meilleur sinon rien. "Gottlieb Daimler"
Avatar de l’utilisateur
dodusman
Administrateur
Administrateur
Messages: 720
Inscription: 28 Mai 2010 à 19:56
Localisation: Paris XII


Re: Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #3 par dodusman » 04 Juin 2010 à 06:52

Les amplis de légende (suite)

Heathkit offrait dès le début des années cinquante une large gamme d’amplis mono aux caractéristiques plus qu’attrayantes pour l’amateur de Hi Fi américain

Le W-3AM mono de 20 watts



Le W-3AM était un push pull de 5881 avec une alim séparée Acrosound TO-300

Specifications—Power Output: 20 watts. Frequency Response: ± 1.5 db from 20 to 80,000 cps at 1 watt. Harmonic Distortion: 1% at 20 watts. Intermodulation Distortion: 1.2% at 20 watts (60 and 6,000 cps, 4:1). Hum: 85 db below 20 watts.  Damping Factor: 14:1. Input voltage for 20 watts output: .85 volts. Tube complement: 2-6SN7GT, 2-5881, 1-5V4G. Output Transformer: Acrosound type TO-300. Power requirements: 105-125 volts, 50/60 cycles, 120 watts. Overall Dimensions: 7" high by 5½" wide by 11" long. Shipping Weight: 29 lbs.

Le W-4 AM mono de 20 watts



Le W-4AM était un push pull de 5881 en chassis unique avec un circuit Williamson.



Specifications—Power Output: 20 watts. Frequency Response: ± 1 db from 10 to 100,000 cps at 1 watt. Harmonic Distortion: 1.5% at 20 watts. Intermodulation Distortion: 2.7% at 20 watts (60 and 3,000 cps, 4:1). Hum: 95 db below 20 watts.  Damping Factor: 28.5:1. Input voltage for 30 watts output: 2 volts. Tube complement: 2-6SN7GT, 2-5881, 1-5V4G. Output Transformer: Chicaco Standard, Special Design. Power requirements: 105-125 volts, 50/60 cycles, 115 watts. Dimensions: 15¼" by 8½" shelf space, 7" high (allow 1½" by 15¼" additional shelf space for cables and connections). Shipping Weight: 28 lbs.

Le W-5M mono de 25 watts



Le W-5M était un push pull de KT66

Specifications—Power Output: 25 watts. Frequency Response: ± 1 db from 5 to 160,000 cps at 1 watt. Harmonic Distortion: 1% at 25 watts. Intermodulation Distortion: 1% at 20 watts (60 and 3,000 cps, 4:1). Hum: 99 db below 25 watts.  Damping Factor: 40:1. Input voltage for 25 watts output: 1 volt. Tube complement: 2-12AU7, 2-KT66, 1-5R4GY. Output Transformer: Peerless, Special Design. Power requirements: 105-125 volts, 50/60 cycles, 140 watts. Dimensions: 13 3/32" wide x 8½" deep x 8¼" high. Shipping Weight: 31 lbs.


Avec le W-5M, particulièrement apprécié, vous pouviez vous offrir un tuner AM, un tuner FM



et un pré assorti…



Le W-6M



Le W-6M était un push pull de 6550 offrant 70 watts ce qui apparaissait comme monstrueux à l’époque. Plus que rare sur le marché du vintage…

Specifications—Power Output: 70 watts. Frequency Response at 1 watt: ± 1 db from 5 to 80,000 KC with controlled rolloff above 100 KC. Harmonic Distortion at 70 watts: below 2%, 20 to 20,000 CPS. Intermodulation Distortion at 70 watts: Below 1%, 60 and 6,000 cps. Hum and Noise Level: 88 db below full output.  Damping Factor: variable, 0.5 to -10. Input voltage for 70 watts Output: 1 volt. Tube complement: 1-12AU7, 1-12AX7, 1-12BH7, 2-6550. Output Transformer: Peerless—special design. Output taps at 6, 8 and 16 ohms, and 70 volts. Dimensions: 11-7/8" D. x 9-1/16" H. x 14-¼" W. Shipping Weight: 50 lbs

Le LEAK TL/12 « Point One »



Le “Point One fut lancé en décembre 1948 en même temps que son pré RC/PA.





Le nom « Point One » lui venant de ses specs soit 0,1% de distorsion à pleine puissance ce qui était très bien pour l’époque. Sa puissance était de 12 watts.

Le circuit d’origine, en triple boucle incluant les trois étages, était une évolution du Leak 15, un ampli avec circuit à quatre étages, très coûteux à construire et qui avait été simplifié pour produire un appareil spécifique pour la gravure de disque. Le circuit résultant comprenait trois étages, celui de sortie utilisant deux tétrodes 6V6G (KT66) connectées en mode triode.



La très bonne réputation de Leak fut établie avec cet ampli qui utilisait des capas en papier huilé et coûtait l’équivalent d’un mois de salaire moyen de l’époque…

Le TL/12 fut construit jusqu’en 1955. Le circuit resta inchangé mais l’aspect extérieur évolua, les derniers construits ayant une patine bronze dorée assez seyante.



Le TL/12 fut remplacé, en 1957, par le TL/12 « Plus », plus petit que son prédécesseur et utilisant des lampes à neuf broches en sortie (configurée en « ultra-linear »), la puissance restant inchangée…

Cet ampli est mythique en Angleterre et peut atteindre des prix élevés. Celui en photo a fait 1 480 £ en 2006 sur Ebay UK. On en trouve toutefois à partir de 500 £ ce qui n’est pas si mal pour un appareil de près de soixante ans…


PS. Ne vous fiez pas à la réputation du TL/12. Leak a également fait de mauvais produits et les mauvaises langues (anglaises bien sûr) disent que plus ils sont puissants plus ils sont mauvais




A suivre…
Le meilleur sinon rien. "Gottlieb Daimler"
Avatar de l’utilisateur
dodusman
Administrateur
Administrateur
Messages: 720
Inscription: 28 Mai 2010 à 19:56
Localisation: Paris XII


Re: Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #4 par dodusman » 04 Juin 2010 à 07:17

message de Alleuze

Amplis de légende, suite

Le Harman Kardon Citation II



En 1959, lorsque sort le Citation II, l’industrie de la Hi Fi est à son apogée avec un nombre important de constructeurs  : Altec, Altobass, Armstrong, Astronic, Avantic, BK Partners, Bell, Bogen, BTH, Dynaco, EICO, Electro-Voice, EMI, Ferrograph, Fisher, Grommes, Harman Kardon, Heathkit, Knight, Lafayette, Leak, Marantz, McIntosh, Pamphonic, Pilot, Pye, Quad, Radford, RCA, Rogers, Sansui, Scott, Sherwood, Stromberg-Carlson, Thermionic Products pour ne citer que les plus connus….

Eh ouais, on va vous parler de toutes ces marques !

Et beaucoup d’entre eux ont commencé par offrir des kits et en 1959, ça continue… Harman Kardon sort donc le Citation II (et son pré le Citation I) sous forme de kit ou partiellement construit (cablage) par l’usine…
Le Citation II est stéréo et puissant : 2 x 60 watts, l’apparition sur le marché d’enceintes à faible rendement ( comme l’AR3…) explique ce nouveau besoin qu’éprouveront également Marantz, McIntosh et Scott  

Le design est dû à Stewart Hegeman dans une logique d’ingénieur du son : faible distorsion, large bande passante (at 20W: 18 Hz to 60,000 Hz +0, /– 1.0 dB) et un poids en conséquence 32 Kg avec les superbes transfos de sortie fournis par Freed de New York.

Le circuit comporte en étage d’entrée deux pentodes 12BY7, celui de sortie ayant une paire de KT 88 pour chaque canal.



Plus que recherché, le Citation II peut atteindre 1 800 $ avec des exemplaires en moins bon état mais complets partant entre 700 et 1 200 $ sur Ebay US…



Year of manufacture: 1959 - 1962 Manufactured by: Harman-Kardon, Inc., 520 main Street, Westbury, L 1 N.Y Price when new (in the USA): $229.95 ($159.95 in kit-form from Allied Radio) Description: power amplifier Mono/stereo: Stereo Power output: 60 watts R.M.S. per channel, 130 watts peak Harmonic distortion: Less than 0.5% @ 60W; less than 0.2% @ 20W Frequency response: at 60W: 18 Hz to 40,000 Hz +0, /– 1.0 dB at 20W: 18 Hz to 60,000 Hz +0, /– 1.0 dB at 1W: 2 Hz to 80,000 Hz +0, /– 1.0 dB Hum and noise: better than 90dB below rated output Negative feedback: 32 db overall Output Impedence: 4, 8 & 16 ohms Damping factor: more than 18 Tubes: 4 x KT88, 6 x 12BY7A and 4 silicon diode rectifiers Dimensions: height 9 in., width 16½ in., depth 11½ in (229 x 416 x 292 mm) Weight: 71 Ib (32.27 kg) Power supply: 110 to 120 Volts AC, 50 - 60c/s

Le secret derrière la remastérisation des 78 RPM : Bogen et George Gott

Je reviens sur Bogen donc qui, jusqu'ici, ne s'est pas signalé comme marque de légende, mais...


Vous êtes vous déjà demandé comment une boite comme Dreyfuss Jazz avait fait pour repiquer et remastériser nombre d’enregistrements originaux en 78 RPM qui font l’honneur de leur catalogue de (pouark) CDs ?

Ceux de cette série par exemple :



Je suis certain que cela devrait intéresser Joperrot d’un point de vie professionnel et Legacy comme grand amateur devant l’éternel de galettes en 78 tours…

Et bien le secret, ce sont les capacités de correction des courbes RIAA dont disposent ces petites merveilles :

Le Pré Ampli Bogen DB 130



Assez simple d’utilisation et parfaitement adapté pour le mono avec un égaliseur offrant un minimum de courbe pour le 78 RPM et le hum s’élimine facilement….


Mais si vous disposez des caractéristiques précises d’enregistrement alors un appareil s’impose :

Le Pré Ampli George Gott GDP50



Bon d’accord, celui-ci  ne sera pas simple à trouver au rebours du Bogen qui en plus, lui, ne sera pas cher (dans les 200 $ en état)

Si vous regardez bien le tableau de bord du Gott  vous serez étonné par le nombre de réglage que permet la bestiole et notamment le “record turnover” et le “roll off”…

Il semble d’ailleurs que Gott ait eu quelque problème avec McIntosh, le circuit du GDP50 ressemblant beaucoup à celui du C8.



Faute de trouver le GDP50, on voit de temps en temps un petit frère sur Ebay US parfois associé à un ampli de puissance :

Le Pré Ampli Gott GP30 et l’ampli Gott G30U





Le détail du correcteur:



Le Pré-Ampli Scott Stereomaster 130



Le premier de la lignée des Stereomaster. Un pur produit marketing avec une façade au WAF acceptable qui pourrait encore faire illusion aujourd’hui alors qu’il date de 1959.

Le premier vrai « Stereo Control Center », hyper moderne avec un maximum de commandes (y compris un mini égaliseur), des filtres etc. Hi Fi & Music Review Magazine l’avait d’ailleurs déclaré le meilleur équipement domestique possible pour 1959



Ce n’est pas le Scott le plus renommé (ce sont les blocs mono 240 ci-dessous qui décrochent la timbale)



Mais c’est le produit commercialement le plus élaboré de Mr Hermon Hosmer Scott probablement sensible aux réticences de la « desperate housewife »  à voir un équipement de laboratoire défigurer son salon sans oublier un paquet de tubes brûlants et du haut voltage à la portée de ses chères têtes blondes….



Il se vendait aussi en kit sous la référence LC-21.

C’est encore recherché aux USA et cela se trouve aux alentours de 500$


Year of manufacture: 1958-1960 Manufactured by: H. H. Scott Inc. Powdermill Rd, Maynard, Massachusetts, U.S.A. Price when new (in the USA): $169.95 Description: preamplifier Mono/stereo: stereo Harmonic distortion: 0.15% Frequency response: 19 - 35,000 cps Hum and noise level: -80dB Filters: scratch and rumble, 12dB/octave Input sensitivity: phono - 3mV; tape head - 1.5mV Tubes: 5 x 12AX7 (ECC83); 2 x 12AU7 (ECC82); 1 x 6X4 rectifier Dimensions: 15½ in. x 13¼ in. x 5¼ in. (394 x 337 x 133 mm) in case Weight: 15 lbs (6.8 kg)

L’intégré Rogers Cadet MKIII



Celui-là est plus proche de nous : 1965.


L’histoire commence avec le Cadet MkII. Rogers, déjà réputé pour d’excellent amplis destinés à un public de professionnels et d’audiophiles exigeants, connaît un succès remarquable avec le préampli Cadet MKII construit entre 1962 et 1965.



A ce stade, il est séparé de l’ampli de 2 x 6 watts qui possède 4 x ECL86 en sortie. Très musical, très apprécié et à un prix décent, cet ensemble fait un carton.  

Mais uniquement dans le petit monde des audiophiles. Décidé à conquérir un plus vaste public Rogers dessine alors le MKIII en plaçant les deux appareils dans une même boite (tout en continuant à les fabriquer séparément).





Le panneau frontal du pré comporte une façade argent et noire (un peu démodée maintenant mais pas pire que d’autres fabrications anglaises) qui dérangea quelque peu les Rogeriens très attachés au marron crème typique de la marque. Mais le changement n’est pas que cosmétique : les transfos ont été modifiés, on trouve les nouvelles double triodes ECC 807 et la puissance passe à 2 x 10 watts….

Et c’est un nouveau carton entre 1965 et 1970. Cet ampli (c’est plutôt un combo) est également mythique pour les britons et cela se trouve aux environs de 250 £ en bon état sur Ebay UK



Year of manufacture:   1965 – 1970 Manufactured by:  Rogers Developments Ltd., Rodevco Works, 4-14 Barmeston Road, Catford, London, S.E.6.Price when new (in the UK):  £29 10s, (£32 10s in integrated free-standing case)Description:  integrated amplifierMono/stereo:  stereoPower output:  10 + 10 Watts (sine wave), 12.5 + 12.5 Watts IHFM.Harmonic distortion:  0.25% at 5 Watts, 0.8% at 10 Watts Frequency response:  ±0.5dB 20-20,000 hZ Loudspeaker matching:  3-5 and 12-16
Inputs:  magnetic and ceramic pickups (matching by plug-in adaptors) maximum sensitivity 2mV, radio and tape. Filters:  high and low pass filters: 60 c/s and 6.5 Kc/s. Tubes:  4 x ECL 86, 3 x ECC 807
Dimensions:  12 x 10¾ x 5½ ins (304.8 x 273.1 x 139.7 mm) Power supply:  110-250 Volts AC 50-60 c/s
Le meilleur sinon rien. "Gottlieb Daimler"
Avatar de l’utilisateur
dodusman
Administrateur
Administrateur
Messages: 720
Inscription: 28 Mai 2010 à 19:56
Localisation: Paris XII


Re: Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #5 par dodusman » 22 Juin 2010 à 06:35

Préampli avec les différentes courbes d’égalisations, remarquez le départ & le retour tape.



Préampli avec les différentes courbes d’égalisations, remarquez le départ & le retour tape

préampli ampli avec deux ECL 83

Le meilleur sinon rien. "Gottlieb Daimler"
Avatar de l’utilisateur
dodusman
Administrateur
Administrateur
Messages: 720
Inscription: 28 Mai 2010 à 19:56
Localisation: Paris XII


Re: Le coin du collectionneur

Message #6 par babaas » 23 Oct 2010 à 09:06

dodusman a écrit:message de Alleuze

Le Lectron JH50



La création hyper célèbre de Jean Hiraga. L’exception qui confirme la règle car il me semble plus connu à l’étranger qu’en France. D’ailleurs, c’est le JH30 qui eut l’honneur d’un article par le maître soi même dans l’Audiophile. Encore un push pull d’EL34.  J’ai hésité à le mettre car il n’est pas si vieux pour être vintage, il fait même plutôt partie du « revival » du tube…




Je rebondis sur cette très courte évocation du Lectron JH30 pour essayer d’offrir une présentation digne de ce nom à cet ampli qui restera dans la légende. Et ce afin d’éclairer la jeunesse…   :cheesygrin:






Le  JH30 a été conçu par Jean Hiraga et fabriqué de 1989 à 2004 par Lectron ; qui était, à l’origine, la marque représentant le haut de gamme de l’équipe de La Maison de l’Audiophile, puis racheté après par Jean Maurer, concepteur d’enceintes.

L’originalité du circuit de cet intégré est d’avoir seulement 2 étages.  
En effet, le premier a recours à des FET travaillant à courant élevé montés en cascode différentiel . Cet étage d’entrée fait également office d’étage déphaseur pour ainsi attaquer l’étage de puissance. Celui-ci est un double push-pull d’EL84.
Ce tube, apparu en 1953, est une pentode qui était beaucoup utilisée sur les amplis dans les années 60. Les transfos de sortie sont des Partridge, faits sur cahier des charges.



A l’écoute, cet ampli est vraiment surprenant. D’une grande transparence, il sera impitoyable avec vos sources. Il n’est pas, non plus, facile avec les enceintes. Le mariage devra, donc, être soigné.
Mais une fois les conditions réunies, il est d’une musicalité insoupçonnée pour un intégré.

Vendu à l’époque dans les 24 000 francs, il est aujourd’hui trouvable de temps en temps pour 1000 euros environ. A ce tarif, il est indétrônable à mon goût.

Voilou. Bonne recherche…
Changer le pansement ou penser le changement ?
Avatar de l’utilisateur
babaas
100 watts
100 watts
Messages: 3891
Inscription: 30 Juin 2010 à 13:34
Localisation: Toulouse


Re: Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #7 par Luxmanu » 23 Oct 2010 à 09:28

Ceux qui m’ont fait rêver et qui sont passé à la maison…

Le Musical Fidelity SA-470 avec ses 97 kg et ses 250 W en Classe A, du courant à gogo et un médium aigu digne des meilleurs tubes, pcaini ne dira pas le contraire, il est chez lui maintenant.

Image

Le Luxman MQ-50, très proche du 360, amis plus rare et avec 50W au lieu de 40, des transfos de rêve Tamura sur cahier des charges Luxman. Finition digne de la place Vendôme.

Image

Le Luxman M-05, avec ses 100W en Classe A, petite déception quand même à l’époque, un peu droit pour mes Brigantin, en photo à la maison à mon époque Luxman, accompagné du fabuleux lecteur D500X’s et du préamp CL-360.

Image

Le Luxman M-6000, l’un de mes meilleurs souvenirs chez Lux Corporation, avec ses 60 kg, son gabarit difficile à gérer, sa puissance, le mien avait été mesuré à 2x455 W sous 8 ohms…

Image

Dans la lignée des grands préamps Japs, comme les Pioneer, le C7-F Luxman. Un construction inégalée et un plaisir de jouer avec les potards, heureusement pas de télécommande. Sonorité bouchée pour certains, surtout en asymétrique, mais en fait capable de calmer les ardeurs d’un médium aigu projeté.

Image

……………………

Lux
Image  (Are we not men ? We are DEVO)
Avatar de l’utilisateur
Luxmanu
500 watts
500 watts
Messages: 8456
Inscription: 21 Oct 2010 à 18:36
Localisation: Sud Manche


Re: Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #8 par Alleuze » 09 Nov 2010 à 15:30

Bon, il ne se passe plus rien ici, que fait pdobdob !?

Alors une petite lampée (humour) de vieux matériels, histoire de ré amorcer la pompe :


1939 Knight 14W (PP de 6V6G)

Image

Image



1940 Knight 7S (SE de 6l6)

Image

On remarquera que ce Knight a été transformé en ampli pour guitare...


1947 Challenger CH-18 (PP de 6V6GT)

Image

Image
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
500 watts
500 watts
Messages: 7138
Inscription: 03 Juil 2010 à 08:57


Re: Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #9 par premiere » 09 Nov 2010 à 16:13

Salut  Alleuze Les amplis de légende  as tu des infos sur cet ampli qui était marier avec une Pierre Clément .
Mich-mich.


ampli sans nom..JPG



ampli sans nom..JPG2.JPG
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar de l’utilisateur
premiere
10 watts
10 watts
Messages: 119
Inscription: 28 Oct 2010 à 19:58
Localisation: Charente


Re: Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #10 par atlantiquegm3 » 12 Nov 2010 à 08:14

EVIDEMMENT VOUS ALLIEZ OUBLIER LE PLUS RARE ET LE MEILLEUR des amplis de légende Francais... :cheesygrin:
Image

Uploaded with ImageShack.us

Image
AMPLI *** "ATLANTIQUE GM3" Push pull el 84 .10watts.
Uploaded with ImageShack.us
C'est pas beau ca :question:  :cool:
Avatar de l’utilisateur
atlantiquegm3
50 watts
50 watts
Messages: 828
Inscription: 22 Oct 2010 à 18:26


Re: Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #11 par Alleuze » 12 Nov 2010 à 17:09

premiere » 09 Nov 2010, 16:13 a écrit:Salut  Alleuze Les amplis de légende  as tu des infos sur cet ampli qui était marier avec une Pierre Clément .
Mich-mich.




Euh, non. Je ne prétends pas non plus tout connaître...

Cela rappelle vaguement le Philips 1755 mais ce n'est pas çà, le 1755 servait en sono...

Image
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
500 watts
500 watts
Messages: 7138
Inscription: 03 Juil 2010 à 08:57


Re: Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #12 par Alleuze » 14 Nov 2010 à 18:17

Les amplificateurs de légende/suite

Les amplis de légende (suite)

EICO



Puisque j’avais signalé l’intérêt du célèbre Salvatore pour les Stromberg-Carlson et autres Dynaco, je puis aussi bien continuer à vous révéler tous les trucs des vieux Ebay Rangers (écumeurs de baie en French) et vous parler d’Eico qui est aussi une marque fétiche du sus-mentionné…

EICO est l’acronyme de « Electronics Instrument Company » qui est née en 1945 à Brooklyn comme fabriquant d’appareils de tests puis s’est installée à Long Island et a commencé à fabriquer des amplis audio d’abord pour le cinéma puis pour le grand public lorsque la mode de la Hi Fi a déferlé aux uhèsses…

Et on va commencer par cet ampli déjà signalé par pdobdob et alainleroy, connaisseurs parmi les connaisseurs...


Eico HF-81


Image


Très recherché sur la baie (comptez entre 300 et 600 $) le 81 à la réputation flatteuse d’être un tueur lorsqu’il a été convenablement modifié.

Reconnaissons qu’il n’a pas un air impressionnant face à un Mc ou un Marantz. Il date de 1959 et délivre un filet de watts, 2 x 14 watts pour être précis mais, ATTENTION, rappelez-vous mes propos dans le premier post de ce thread, il s’agit d’un schéma Williamson ! En fait, c’est même un push-pull de 6BQ5 ou si vous préférez d' EL84 bien connue pour sa linéarité et sa clarté.


Image



Vous n’êtes pas obligé de me croire lorsque je vous dis que cet ampli pourrait foutre une raclée à plein de trucs modernes mais si je vous envoie ne serait-ce que sur ces deux sites, vous changerez vite d’avis…


http://www.stereophile.com/integratedamps/606eico/


http://home.earthlink.net/~eico_hf81/


A suivre…
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
500 watts
500 watts
Messages: 7138
Inscription: 03 Juil 2010 à 08:57


Re: Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #13 par Alleuze » 14 Nov 2010 à 18:23

EICO


Salvatore cite plutôt les HF-14, HF-22, HF-30, HF-35, HF-50 et HF-60 probablement plus faciles à trouver sur place…


Et, du coup, en oublie le HF-20 de Legacy qui est un intégré Mono (Le HF-20, pas Legacy !)


Image


Image




Sur Audio Asylum et autres sites, on parle plutôt d’amplis plus accessibles tel les deux amplis de puissance stéréo :

HF-86

Image


HF-87

Image


et l’intégré stéréo ST-70


Image


Image


Mais aucun n’a la réputation du HF-81



Et pour finir, un p’tit préampli, le HF-61


Image




A suivre…
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
500 watts
500 watts
Messages: 7138
Inscription: 03 Juil 2010 à 08:57


Re: Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #14 par Alleuze » 14 Nov 2010 à 18:35

Et un petit tour vers les marques de légende avec KLANGFILM



Image



Combien d’entre nous, baby boomers nostalgiques, élevés dès le sein aux westerns en technicolor, peplums épiques et autres polars poisseux, versent encore une larme lorsqu’une salle de cinéma ferme ?

Homme de peu de reconnaissance que nous sommes ! Certains d’entre vous, paladins anonymes, ont cependant su récupérer les empilements de blocs mono Western Electric du Pathé Wepler ou les pavillons Altec du Dragon (dans la rue éponyme) et se sont concoctées des salles de cinoche maison avant la mode du HC.


Oui da mais saviez-vous qu’une filiale de Siemens équipait un bien plus grand nombre de salle en France ?

Que cette filiale nommée Klangfilm (fondée en 1928 ) a produit  l’équivalent européen de tout ce qu’a pu produire l’industrie américaine et que nombre de malades recherchent encore fiévreusement de par le monde tout ce qui porte le logo à commencer par les pavillons, les haut-parleurs ou les célèbres Euronor ou Eurodyn :


Euronor

Image

La seule capable de faire blémir Hollow ou l'autruche, usage professionnel uniquement bien que certains furieux ait pu envisager des installs en HC :


Image



Eurodyn

Image

Les « eurodyn » montées en baffle plan.  Pour être honnête,  ça ne donne guère de basses ou d’aigus mais que c’est beau à entendre…


Aujourd’hui nous aborderons la série KLV spécialement développée pour les « Eurodyn », tous ces amplis étaient montés en rack, généralement dans la salle de projection :


1945  KLV 401

Image

Appareil très réputé pour la qualité des composants malgré la pénurie d’après guerre, il utilisait un PP d’EL12 en mode triode en sortie


1950  KLV 402

Image


Même schéma mais avec un PP de F2a11 également en mode triode



1954  KLV 502

Image


Le top, les tubes sont des EL34.



Si vous êtes sages, je vous parlerais des pré-amplis, amplis et tuners de la série 6SELA…

Mais pour les impatients qui voudraient déflorer le sujet, un seul site possible :

http://klangfilm.free.fr/index.php?lng= ... &dir=&num=



A suivre
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
500 watts
500 watts
Messages: 7138
Inscription: 03 Juil 2010 à 08:57


Re: Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #15 par Bruno D » 14 Nov 2010 à 18:51

Merci, merci !

Je me régale avec toutes ces photos de vieilleries . La qualité de fabrication des Klangfilm c'est quand même autre chose .
Avatar de l’utilisateur
Bruno D
100 watts
100 watts
Messages: 2280
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:11
Localisation: Fréjus


Re: Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #16 par Alleuze » 14 Nov 2010 à 19:51

Bruno D » 14 Nov 2010, 18:51 a écrit:Merci, merci !

Je me régale avec toutes ces photos de vieilleries . La qualité de fabrication des Klangfilm c'est quand même autre chose .



Alors fais-en autant STP. Poste des photos et tes avis... C'est ce que j'appelle fournir l'auberge espagnole
et point n'est besoin d'être un "pilier" pour cela, petit scarabée...  :wink:

Et puisque tu apprécies Klangfilm, en voici d'autres :

Une paire de KL 32622 circa 1935

Image


Et le célèbre Euronette qui alimentait les monstres précités

Image
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
500 watts
500 watts
Messages: 7138
Inscription: 03 Juil 2010 à 08:57


Re: Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #17 par Alleuze » 14 Nov 2010 à 20:35

Image




RCA MI-12182


Tiens, continuons dans le genre amplis pour le cinéma qui se balade sur Ebay US avec cet appareil qu’on peut dater de 1944 et qui a probablement magnifié la voix de Lauren Bacall dans le « Port de l’Angoisse »…


Si vous le trouvez dans cet état, ça vaut dans les 150 $, voire  moins :

Image



Mais nettement plus si 1) il y en a une paire et 2) en « pristine condition »…

Image



C’est un bloc mono composé d’un PP de 6146 et qui délivre 70 watts. Intéressant, non ?

Image



Les tubes sont : 1x 12AU7, 1x 12AT7 (black-plate), 2x 6146 (RCA black-plate), 2x OC3 (RCA),  1x 5R4.

Image

Vous ne trouvez pas que la lumière violette des OC3 est magique !



Vous noterez que vous avez le choix en termes d’impédance :

Image


Et si un gourou rencontré sur Audiokarma vous explique comment les modifier pour y adapter des 6550 Tungsol, alors là…. The Sky, the limit ! ! !

Image



A suivre…
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
500 watts
500 watts
Messages: 7138
Inscription: 03 Juil 2010 à 08:57


Re: Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #18 par pascal94 » 14 Nov 2010 à 20:54

C'était pour quoi les sorties en 72 et 143 Ohms?

Pascal.
Suivez moi sur FB : Pascal Maury avec un logo frexit en image de profil.
Avatar de l’utilisateur
pascal94
100 watts
100 watts
Messages: 3975
Inscription: 21 Oct 2010 à 21:46
Localisation: IVRY-SUR-SEINE


Re: Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #19 par Alleuze » 14 Nov 2010 à 20:58

Et toujours dans la même veine ampli pour le cinéma :


ZEISS IKON



Image




Voilà maintenant que ce pauvre Alleuze confond amplis de légende avec le fil sur la photo !

Que nenni, je vous propose une paire de Dominar L de la firme ZEISS IKON qui a bel et bien fourni nombre d’équipements à l’industrie cinématographique de 1950 à 1972.


Image



ZEISS IKON était le successeur de la fameuse ZEISS IKON AG qui a équipé le cinéma allemand entre 1928 et 1945 (dont la tristement célèbre firme UFA mais qui tout de même hébergé Fritz Lang avant l'arrivée de Goebbels) et avait des accords avec la branche est-allemande Carl Zeiss de Iéna plus connue pour ses optiques.


Image



Pour nombre de grands malades des tubes, ces amplis sont considérés comme parmi les plus musicaux jamais produits (mais peut-on se fier à ces gens notoirement atteints).




Les bestioles utilisent des EL12 (qui peuvent être remplaçés par des F2a11) en sortie et des EF40 au niveau du pré.

Image


Image


Ils sortent environ 20 watts chacun en mode pentode et 12 watts en mode triode.



Les amateurs apprécieront les diagrammes qui suivent :

Image


Image




A suivre…
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
500 watts
500 watts
Messages: 7138
Inscription: 03 Juil 2010 à 08:57


Re: Les amplis de légende (par Alleuze)

Message #20 par Bruno D » 14 Nov 2010 à 22:37

pascal94 » 14 Nov 2010, 21:54 a écrit:C'était pour quoi les sorties en 72 et 143 Ohms?

Pascal.


Sorties lignes pour pouvoir câbler sur de longues distances .
Avatar de l’utilisateur
Bruno D
100 watts
100 watts
Messages: 2280
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:11
Localisation: Fréjus


Suivante

Retourner vers Amplis, Tuners, Cd...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité